Martial Saugy C Patrick Tondeux

Lutte anti-dopage : le suivi biologique des athlètes comme outil de prévention ?

Les produits utilisés dans le sport de haut niveau sont de plus en plus sophistiqués et complexes à détecter par les laboratoires. Le passeport biologique, qui consiste à faire une sorte de bilan biologique d’un sportif de manière régulière en cours de saison, est la seule parade crédible à ces programmes de dopage sophistiqués. En effet, le dopage à l’EPO ou par la transfusion sanguine va avoir un effet sur les valeurs biologiques mesurées chez l’athlète. Le dopage va donc donner un bilan hors normes comparativement aux valeurs de base et indiquer de manière indirecte une manipulation. On a pu observer que ce suivi était finalement un bon outil de dissuasion et de prévention du dopage.

Conférence de Martial Saugy, Directeur du Laboratoire Suisse d’Analyses du Dopage (CHUV et Université de Lausanne) le 26 Septembre 2013, 19 heures, Musée de Morat.