L''Ethiopien Abdisa Sori remporte le 6e marathon Nice-Cannes

L”Ethiopien Abdisa Sori remporte le 6e marathon Nice-Cannes

Un décor somptueux et un vent… à décorner les bœufs! Les 12’800 participants au 6e marathon des Alpes-Maritimes entre Nice et Cannes ont connu des émotions fortes dimanche et garderont sans doute un souvenir impérissable de leur passage sur la Côte d’Azur. Dans la deuxième partie de course, à partir du Cap d’Antibes, ils ont dû affronter un mistral soufflant parfois à plus de 60 km/h. De quoi rehausser encore les performances, dont celles du trio gagnant éthiopien chez les hommes: Abdisa Sori, 1er en 2h13’58, Edeo Telo, 2e dans le même temps, et Wosen Zeleke, 3e en 2h14’13.

Côté féminin, la Kényane Salina Jebet l’a emporté en 2h41’23. Il y a quatre ans, elle s’était imposée à Boston. Son record personnel est de 2h23’22. Qu’une telle championne ne parvienne pas à courir en moins de 2h40′ révèle à quel point les conditions de course étaient difficiles. Ce qui n’a pas empêché le Delémontain Damien Nydegger (34 ans) de signer le bon chrono de 2h39’56, récompensé par une flatteuse 15e place. Devant lui ne figurent que des Kényans et Ethiopiens, un Français, un Suédois, un Britannique et un Danois.

Si vous recherchez la performance pure, sachez que ce marathon reste assez aléatoire, en raison de la menace que fait planer le mistral (comme il s’agit d’un parcours “point à point” entre deux villes, et non d’une boucle, les coureurs l’ont toujours de face!). En revanche, si vous êtes sensible à la beauté du panorama et à la qualité de l’accueil, cette épreuve ne pourra que vous séduire. Et avec un peu de chance, le vent se tiendra à l’écart l’année prochaine…

Désireux de s’assurer une audience internationale, les organisateurs se sont adjoint le concours de stars planétaires pour encadrer la manifestation, comme le triple champion du monde et ex-recordman du monde du 800 m Wilson Kipketer et la recordwoman du monde du marathon Paula Radcliffe, starter de luxe et marraine de l’épreuve. L’Anglaise établie à Monaco, qui aura 40 ans en décembre, en a profité pour dire qu’elle gardait l’espoir de reprendre la compétition de haut niveau, dans un an ou deux, maintenant qu’elle est remise de sa blessure à un pied qui l’avait contrainte à une pause de sept mois entre août et mars dernier. A voir sa silhouette toujours affûtée et impeccable, nul doute en tout cas que la plus francophone des athlètes britanniques n’a pas perdu ses ambitions.

Avec quelque 200 Suisses inscrits cette année, ce marathon est loin pour l’instant de faire le plein parmi la “clientèle” helvétique. Mais ceux qui se laisseraient tenter n’auraient probablement pas à le regretter. Car avec son parcours longeant la côte et les montagnes en toile de fond, cette course offre un cadre rêvé, dans une région qui permet de combiner au mieux sport, tourisme et gastronomie. Et les prix des hôtels, en cette saison, sont parfaitement raisonnables. Olivier Petitjean

6e édition du marathon des Alpes-Maritimes. Nice-Cannes (dimanche 10 novembre). 12’800 participants (dont 8600 pour le marathon). Messieurs: 1. Abdisa Sori (Eth) 2h13’58. 2. Edeo Telo (Eth) 2h13’58. 3. Wosen Teleke (Eth) 2h14’13. 4. Titus Kurgat (Ken) 2h16’00. 5. Hadera Asay (Eth) 2h18’01. 6. Jacob Kitur (Ken) 2h18’12. Puis: 15. Damien Nydegger (S) 2h39’56. Dames: 1. Salina Jabet (Ken) 2h41’34. 2. Genet Teka (Eth) 2h42’32. 3. Gladys Kwambai (Ken) 2h44’12. 4. Immaculate Chemutai (Oug) 2h48’48. 5. Matilda Jepchirchir (Ken) 2h53’13. 6. Céline Bousrez (Fr) 2h53’45.