Pari réussi pour les organisateurs du premier Swiss Canyon Trail 2018 qui s’est déroulé ce week-end dans le Val-de-Travers (CH). La nouvelle formule de cette course d’ultra-trail a tenu ses promesses et plus de 1500 concurrents de 30 nationalités y ont pris part, soit près du double de l’an dernier. « C’est une totale réussite, une énorme émotion de voir tous ces coureurs heureux sur le parcours », explique Patrick Christinat, fondateur de l’épreuve et président du comité d’organisation.

Laurence Yerly dans les gorges Bifu (Poeta Raisse), vainqueur féminine du Swiss Canyon Trail 2018 en 13h20 sur le parcours du 105 Km

Pour cette édition 2018, l’organisation avait choisi, en changeant le nom de l’épreuve, d’étoffer aussi la gamme de courses. Ce sont ainsi quatre parcours qui ont été tracés à travers les paysages majestueux du Val-de-Travers pour contenter les coureurs de tous niveaux. Grande nouveauté cette année, la distance des 105K (110km et 5000m de dénivelé) a vu se mesurer 150 coureurs de très haut rang. Chez les hommes, le jeune Biennois Mirko Messer a parcouru la distance en 12h00’11’’ et chez les femmes, la Neuchâteloise Laurence Yerly a bouclé la course en 13h20’49”. Ces deux vainqueurs ont gagné une semaine de séjour à La Réunion et surtout un dossard pour courir la Diagonale des Fous, course mythique désormais jumelée avec le Swiss Canyon Trail.

La course populaire était celle des 25K qui a réuni 600 personnes au départ samedi matin au Centre sportif de Couvet. Deux autres parcours, de 45K et 75K, ont donné l’occasion aux athlètes confirmés de se mesurer dans des distances adaptées à leurs niveaux. Le vendredi soir était réservé aux jeunes de la région et ce sont 300 enfants qui ont couru autour du Centre sportif de Couvet.

Aucun problème majeur n’a terni ce week-end. Le temps est resté sec samedi, bien que le terrain ait parfois été rendu lourd par les orages des jours précédents. Seul petit bémol à relever, l’absence d’un bénévole pour diriger les participants à un endroit-clé du parcours a semé la confusion dans le peloton et un certain nombre de coureurs se sont égarés et ont fait un détour. « C’est regrettable. Les baliseurs avaient fait un travail de titan sur l’ensemble du parcours pour que tout se passe bien. J’espère que les coureurs ne nous en voudront pas pour cet incident ».

Le Swiss Canyon Trail est organisé par une équipe de bénévoles, sans aide financière étatique. Cette course nouvelle formule se base sur une expérience de 25 ans. En effet, l’épreuve a été fondée en 1993 en tant que « Défi du Val-de-Travers », puis s’est poursuivie ensuite sous le nom de « Trail de l’absinthe » et a constamment évolué. Aujourd’hui, les organisateurs estiment avoir atteint un nouveau rythme de croisière, plus professionnel, et entendent profiter de la crédibilité et notoriété de l’événement pour poursuivre l’aventure. La prochaine édition du Swiss Canyon Trail est d’ores et déjà fixée aux 7, 8 et 9 juin 2019.