Prolongement et complément naturel du film documentaire Free to run, que Pierre Morath a réalisé en 2016, ce livre a pour ambition de décrire par l’iconographie d’archive comment le geste sportif le plus simple et le plus dépouillé qui soit – courir – peut devenir dans l’histoire le vecteur symbolique d’une cause politique et révolutionnaire, de son triomphe, et de son déclin.
De la naissance idéaliste et militante du running à l’explosion du business des courses et des marathons populaires, l’évolution de ce sport est le reflet des métamorphoses de nos sociétés : de la révolution sociale anti-autoritaire et la lutte pour l’égalité des sexes engagées en Europe et en Amérique du Nord, jusqu’au triomphe de l’individualisme et de la société de consommation depuis les années 1990.
La « culture running » est aujourd’hui omniprésente tout autour de nous. Courir est devenu un style de vie autant qu’un business lucratif.
Pierre Morath raconte l’histoire méconnue d’une pratique devenue aujourd’hui phénomène planétaire. L’histoire d’une épopée militante, avec ses héros, ses martyrs, des hommes et des femmes ayant acquis de haute lutte un droit pourtant des plus élémentaires : celui de courir librement sans être un champion.

En librairie le 4 octobre 2018